CINELOGUE
recherche:
Adresse e-mail non valide
je vous remercie.

programme en cours :
jusqu'à l'hiver 2022

Le Cinéma Après La Libération

Le premier programme de Cinelogue, Le Cinéma Après La Libération, célèbre les films de l’art et de l’essai qui ont émergé à la suite de la domination coloniale directe. Au cours de cette période, plus des cinéastes PANDC dans les pays anciennement colonisés ont utilisé le cinéma comme un outil de reconstruction sociale et culturelle pour restaurer l'agence et l'autodétermination de leurs communautés.

Tous les films offrent une première lueur brute de les réalités vécues dans des sociétés fracturées intérieurement et extérieurement par la violence coloniale. Présentant une liberté artistique retrouvée, les films explorent les questions de la dualité, de soi et de l'autre à travers la recherche continue d'une agence individuelle et collective.

En présentant ces films dans un seul programme, Cinélogue vise à transcender le concept colonial de l'État-nation et à souligner que le projet de décolonisation en cours reste incomplet tant qu'il est organisé à travers les identités nationales.

 

regarder un film
01

Tajouj, de Gadalla Gubara / Soudan 1977

Considéré par la critique comme le premier long métrage de production soudanaise, Tajouj est du genre épique, car il est adapté d'un conte folklorique soudanais sur les valeurs d'héroïsme, de bravoure et d'amour.

commenté par :
Talal Afifi | écrivain, critique de cinéma et fondateur de Sudan Film Factory

regarder un film
02

Borom Sarret de Ousmane Sembene / Sénégal 1963

Borom Sarret, comme son nom l'indique, suit les déboires quotidiens d'Abdoulaye Ly, charretier de métier. Il parcourt certaines routes de Dakar, sa charrette tirée par son fidèle cheval AlBourakh.

commenté par :
Ndeye Fatou Kane | féministe, écrivaine et chercheuse en études de genre

regarder un film
03

La Noire De... de Ousmane Sembene / Sénégal 1966

Dans La Noire De…, Sembène offre une lecture postcoloniale inédite, des relations entre la France et le Sénégal, en montrant caméra au poing que la défense des petites gens est ce qui a motivé son travail cinématographique

commenté par :
Ndeye Fatou Kane | féministe, écrivaine et chercheuse en études de genre

regarder un film
04

Rékava de Lester James Péries / Sri Lanka 1956

Rekava de Lester James Peries est un classique du Sri Lanka (alors Dominion de Ceylan). Basé dans un village sri lankais, le film raconte l'histoire de Sena, un jeune garçon et guérisseur, et les frictions sociales que ses capacités portent.

commenté par :
Sumitra Péries | cinéaste

regarder un film
05

Monangambee de Sarah Maldoror / Algérie 1969

Après des siècles de colonisation de l'Angola par les Portugais, Monangambeee porte pour la première fois sur grand écran une histoire basée sur une nouvelle angolaise, O Fato Completo de Lucas Matesso, et a deux combattants de la libération angolaise (Elisa Andrade et Carlos Pestana) agissant en tant que protagonistes.

commenté par :
Fradique | cinéaste et co-fondateur du collectif angolais Geração 80

English French German
[identifiant de forme de gravité="1" ajax="true"]